L.D. nous donne son témoignage:

«  Après des années des questions j’ai pu trouver enfin une réponse à mes problèmes de santés, mes douleurs ont un nom! Polyarthrose! Un mot simple, tant des fois prononcé dans nos jour, par tant des personnes. Il fait peur, il crée de la panique et de la désespoir. Les oreilles bourdonnent, le cœur s’ emballent, et un NON criant nous étouffe. Nous somme plus ou moins jeunes et nous voulons encore vivre notre vie à plein temps, notre monde s’écroule. Et les douleurs nous rendent faibles et nous empêchent de nous épanouir. Et quand le médecin nous annonce que l’arthrose n’est pas la seule qui vient se faire de la place dans votre corps mais qu’en plus vous avez une fibromyalgie qui vous ronge ….La vie ne vous fait pas des cadeaux! »

Polyarthrose et fibromyalgie!

Mais la vie de L.D. ne s’arrête pas ici! Après la consternation, après le « pourquoi ?» et après les rivières des larmes est bien le moment de se rendre compte que nous ne sommes pas morts! Et que c’est notre choix de souffrir ou de nous épanouir!

« Jusqu’au moment de l’annonce de diagnostique j’étais dans le brouillard, la confusion ne me laissait pas me faire un program de vie parce que je ne savais pas à quoi m’attendre, quelles auraient pu être les consequence d’une decision pas assez réfléchie. Maintenant je sais ce que je dois faire: choisir de vivre et de me créer une vier sur mesure. Ni l’arthrose et ni la fibromyalgie ne seront pas mes maîtres! La seule qui peux decider pour moi c’est MOI! Avec l’aide de Celui qui m’a donné la vie par mes parents, avec l’aide de Celui qui est la VIE et qui a choisi la souffrance comme résurrection je pourrais faire de ma vie un témoignage de bonheur! »

C’est dans état d’esprit que j’ai parle avec L.D. , une très bonne amie qui m’a fait part des ses souffrance . Elle m’a confié aussi que « les rivières des larmes » ont coulés pas mal de temps, sur plusieurs semaines jusqu’au jour ou elle a décidé de continuer à vivre et non pas se laisser mourir! Ainsi nous nous sommes vu pour mettre ensemble en application un plan appelé « Le programme de bonheur»!

Le programme bonheur

Pour réussir a se faire un programme de vie sur mesure il faut d’abord comprendre une chose très importante: la douleur est notre amie mais elle n’est pas notre maître . La douleur ne doit pas devenir ma respiration; ma lumière, mon guide de vie! Elle a sa place mais autant que je lui laisse et non pas plus!

Parmi les témoignages que j’ai reçu et de toutes les discutions que j’ai pu avoir avec ceux qui souffrent atrocement j’ai bien compris que leur vie commencent à devenir difficile et que leurs projets de vie ne se font plus autrement qu’en fonction de leur souffrance et même qu’ils ont du renoncé avoir des projets et que la déprime prends la place de toute joie, la peur face à la douleur les paralyse tout courage.

Avec le risque de me répéter je vous dis la douleur est mon amie mais je l’accepte dans ma vie comme ma meilleure amie…c’est à dire de temps en temps. Elle m’annonce qu’il y a une problème , que je dois faire attention à elle pour la soulager.

Quel est le programme bonheur? Comment j’envisage d’aider mon amie et avec elle tous ceux qui sont intéressés de vivre avec la douleur qui est devenue un vécu quotidien? Je vous dirai en details dans le prochain article. Mais avant de vous parler de ce programme je vous laisse faire un test d’auto evaluation de votre douleur!

Test d’auto-évaluation de la douleur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.