Basilic « magic blue » – la plante de bon Dieu


Le basilic a été longtemps utilisé dans l’Eglise orthodoxe dans l’eau bénite, devenu ainsi un symbole de purification!

Origine du basilic Magic Blue

Le basilic Magic blue est une variété arbustive à floraison rose issue des espèces sauvages de basilic du Kenya et de Tanzanie. C’est une plante que est cultivé comme une annuelle et qui peut être utilisée dans la cuisine méditerranéenne et la cuisine asiatique. D’autres espèces sont aussi utilisées dans la cuisine traditionnelle en Asie du sud-est. La dénomination de « Basilic » vient de la langue latine « basilicum » qui signifie « royal »  et qui provient lui-même du grec « basilikon » qui se traduit par « plante royale ». Cette plante dont le feuillage vert sombre sur la partie supèrieure et violacé sur la partie infèrieure, peut mesurer 1 mètre à 1,30m de haut. C’est une plante aromatique, selon les espèces originaire du sud de l’Asie et d’Afrique centrale. Les égyptiens ont été les précurseurs dans la culture de cette plante il y a environ 4000 ans, et c’est à partir de plants transportés le long du Nil quelle s’est répandue. A partir de là, les navigateurs de la méditerranée l’ont fait connaître d’abord au proche-Orient, puis en Grèce et enfin dans l’empire romain. Aujourd’hui, c’est une plante très courante cultivée dans le monde entier associé à la cuisine asiatique exotique et méditerranéenne. Dans les zones tropicales à hivers secs, le basilic parvient à rester vivace, alors que chez nous, il est difficile de le garder l’hiver même sous serres à cause de l’humidité. Le basilic est indispensable dans de nombreuses croyances à travers le monde comme en Afrique ou on l’associe à faire fuir le mauvais sort et dans l’Europe du Moyen-âge, il était utilisé dans la sorcellerie. Dans l’Eglise chrétienne orthodoxe il est utilisé dans l’eau bénite, étant consideré ainsi un symbole de purification!

Le basilic dans la cuisine

Le basilic est meilleur cru, car son parfum ne supporte pas la cuisson. On peut exceptionnellement essayer une cuisson avec le basilic Magic blue: sa feuille étant plus épaisse que les autres basilics, on peut en mettre un peu pour parfumer des sauces en le rajoutant en fin de cuisson. On peut aussi le découper finement dans les salades, les tomates en entrée, les pâtes, les poissons sauvages comme la sole, les crustacés, les oeufs ou les omelettes, les volailles comme la dinde, le canard et les sauces citronnées ou à base d’huile d’olive. Les recettes les plus populaires dans la cuisine asiatique sont le riz sauté au basilic ou le boeuf sauté au basilic, que l’on prépare au wok.  Il convient bien à la confection du pesto (pour des recettes plus exotiques), un mélange à base de basilic pilé, d’huile d’olive (que l’on peut remplacé par de l’huile de sésame pour des recettes asiatiques), de graines de pignons, d’ail complété par du parmesan et le pistou recette similaire au pesto mais sans le parmesan que l’on ajoute à la soupe de légumes aux haricots traditionnelle, dans les pâtes, ou avec les délicieux beignets de courgettes et d’aubergines.

Culture et cueillette du basilic Magic blue

Le basilic est une plante de climats chauds, mais pas obligatoirement très ensoleillés. A l’état sauvage, on peut souvent l’observer en lisière de forêt.  Au sud de la Loire, il aime pousser à l’ombre en bordure de grands résineux pour l’atmosphère plus sec qui les environne et dans des sols drainants et gardant la fraicheur. Le basilic Magic blue fait parti des variétés supportant bien la culture en pot et apportera un décor avantageux grâce à son abondante floraison à vos terrasses et balcons. Cette variétés de basilic ne peut passer l’hiver dehors et sa conservation sous serres ou véranda dépendra de la capacité à maintenir un taux d’humidité faible et constant (y compris pour l’arrosage) et des températures supérieures à +5°. Le basilic se récolte de juin à octobre selon les régions avec une pointe de juillet à septembre. Le Basilic est réputé pour éloigner les mouches. Les basilics sont comme de nombreuses labiacées très florifères tout l’été et nourrissent les insectes pollinisateurs comme les abeilles.

Le basilic dans les remèdes – une plante de la pharmacopée

Depuis longtemps reconnue comme plante médicinale dont on utilise aussi bien les fleurs que les feuilles, en infusion pour l’usage interne et en décoction en usage externe. Le basilic pour toutes ses variétés est reconnu pour ses vertus sédatives, lactagogues, antispasmodiques, antibactériennes, diurétiques, stomachiques, carminatives et plus faiblement stupéfiantes. Les égyptiens ont été parmi les premiers à l’utiliser dans le processus de momification pour éviter les effets bactériens.

Comment nous utilisons le basilic? Quels sont nos remèdes aux basilic?

« Beauté pure » Baume pour visage et mains aromatisée au basilic

« Détente et Bonheur » Tisane au basilic

« Sommeil des anges » Teinture mere au basilic

Tous ces remèdes seront disponible a partir de 01 décembre 2020. Voulez-vous être informé dès leurs disponibilité? http://

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.